VII année, 1965, Numéro 1, Page 89

 

 
Giampaolo Calchi Novati, L’Africa nera non è indipendente. I condizionamenti che ancora limitano la libertà dei popoli africani, Milano, Comunità, 1964, pp. 197, L. 1800.

 

 

Il s’agit d’un volume fragmentaire, composé de divers essais déjà publiés dans les revues Comunità et Il Ponte, reproduits avec seulement des petites mises à jour indispensables.
Après une analyse préliminaire sur révolution et colonialisme, l’auteur examine la répression dans les colonies portugaises des mouvements nationalistes et les limites des expériences de partnership et de fédéralisme réalisées surtout dans les colonies ex-anglaises. Après une description de la situation actuelle des colonies ex-françaises, le volume se termine par un rappel des expériences-pilotes pour les peuples de l’Afrique noire conduites en Guinée et au Mali.
Sans prétendre être exhaustifs ni organiques, les différents essais se proposent de dénoncer le fait que la décolonisation politique en Afrique a souvent manqué de réaliser les objectifs principaux du nationalisme. S’il manque un examen des cas les plus macroscopiques de la persistante dépendance africaine, cela vient du fait que l’auteur a cherché « à mettre en relief les formes d’involution les moins explicites et les moins connues, mais non pour autant les moins limitatives, de la liberté du nationalisme noir » (p. 9).

 

Partager avec