VIII année, 1966, Numéro 1, Page 63

 

 

Georg Picht, Die deutsche Bildungskatastrophe, München, Deutscher Taschenbuch Verlag, 1965, 153 pp.

 
 
L'auteur de ce travail s'est fait connaître récemment par une série d'articles qu'a publiés l'hebdomadaire « Christ und Welt ». Ils ont, sur un ton dramatique, porté à la connaissance de l'opinion publique la situation de crise dans laquelle se trouve le système d'enseignement de la République Fédérale. Ce volume est formé justement de l'ensemble de des articles auxquels viennent s'ajouter des essais et des conférences sur le même thème.
D'après l'auteur, la crise de l'école en Allemagne occidentale tient fondamentalement au fait que le nombre de personnes qui obtiennent un titre universitaire est absolument insuffisant par rapport aux besoins du pays et en comparaison avec les autres pays industrialisés, surtout ceux de l'Europe orientale. Les déficiences qualitatives du système ne sont cependant pas négligées, et à ce propos on souligne particulièrement l'émigration des techniciens et des scientifiques vers les U.S.A. Pour remédier à cet état de choses, on propose non seulement une série de réformes de structure, mais aussi une substantielle transformation du rapport entre les dépenses sociales et les dépenses pour l'instruction, au bénéfice de ces dernières, faute de quoi il serait tout à fait impossible de trouver les ressources nécessaires pour effectuer les réformes. Toujours à ce même propos, le volume se termine sur une critique extrêmement sévère des principes de la« Wohlstandgesellschaft » dominant en République Fédérale, et qui tendent à sacrifier aux exigences de la consommation tout autre besoin public.
 
Sergio Pistone

 

 

Partager avec