VIII année, 1966, Numéro 1, Page 65


 

Ralf Dahrendorf, Gesellschaft und Demokratie in Deutschland, München, R. Piper & Co. Verlag, 1965, 516 pp.

 

  

Ralf Dahrendorf analyse dans ce volume les causes qui, à son avis, ont toujours rendu impossible l’instauration d’une vraie démocratie en Allemagne. Il les décèle dans le caractère archaïque de la société allemande, dans laquelle l’industrialisation n’a pas réussi à faire disparaître les anciennes structures de la société et de l’Etat pré-libéraux.
C’est ce caractère qui conditionne les déséquilibres qui existent encore au sein de la société allemande, le degré poussé d’inégalité sociale, l’aversion pour le conflit dans la société (p.ex. le conformisme des syndicats) et dans la classe politique (l’inexistence d’une véritable opposition), le peu d’importance qu’assument, chez les citoyens, les valeurs publiques par rapport aux valeurs privées, la tendance des intellectuels à se tenir à l’écart de l’engagement politique.
Le livre est remarquable pour son courage et son absence de préjugés. Il démasque bien des tabous allemands plus communs ; il est par conséquent très utile pour comprendre l’état actuel de la société et de la politique en Allemagne, dont souvent on a un tableau faussé par le conformisme dominant.
Il est au contraire critiquable pour sa prétention d’identifier les causes des maux qu’il décrit exclusivement dans la société elle-même, sans tenir compte de l’influence exercée par la situation internationale de l’Allemagne dans le passé et le présent.
 
Francesco Rossolillo
 

 

 

Partager avec